Fédération PCF de Seine Maritime (76)

Fédération PCF de Seine Maritime (76)
Accueil
 

Agenda Départemental



l'exposition du moment à la fédération



 
 
 

Lettre de Nathalie Nail au ministre Arnaud Montebourg au sujet des tranches de production de la centrale EDF du Havre

 

Monsieur le Ministre,
 
L’ensemble des acteurs sociaux et économiques confère à la Région Havraise un caractère industriel indéniable, c’est un pôle majeur de notre pays. Le développement du Grand Paris s’inscrit dans cette dynamique de renouveau industriel et énergétique pour notre territoire, véritable atout pour la France.
 
Pourtant, les bonnes nouvelles liées au développement de l’industrie éolienne font face aux mauvaises, malheureusement plus nombreuses, qui fragilisent notre bassin d’emploi : suppressions d’emplois chez Renault, fermeture de Petroplus avec les conséquences sur la zone industrielle et portuaire havraise, délocalisation d’une partie de l’activité de CMA-CGM, et maintenant la fermeture anticipée d’une nouvelle tranche de la centrale thermique intervenant après l’arrêt d’une première tranche en mars dernier.
 
Notre Département à vocation économique et industrielle ne saurait se passer de ce type d’outil de production énergétique. Notre pays a besoin de disposer de moyens de production d’électricité lui permettant de faire face aux pics de consommation. De telles centrales nous évitent de devoir importer de l’électricité, à prix élevés, pour faire face aux pointes de consommation, comme aux aléas de production des installations éoliennes et photovoltaïques. Le thermique à flamme, procédé présent dans la centrale du Havre, répond à cette nécessité d’autant plus que notre département, qui produit plus d’électricité qu’il n’en consomme, permet de subvenir aux besoins des départements déficitaires.
 
Le débat sur la transition énergétique est en cours, et pourtant, bien que celui-ci n’ait produit aucune conclusion, un certain nombre de décisions contraires aux intérêts de la Nation sont prises. Pour notre Département, cela a commencé avec l’annonce de l’abandon de l’EPR à Penly, cela continue aujourd’hui avec la condamnation par EDF de deux tranches sur les trois en activité de la centrale thermique du Havre, et la suppression de deux tiers des emplois sur le site, auxquels s’ajoutent les nombreux sous-traitants.
 
L’Etat, actionnaire majoritaire, ne peut valider un projet énergétique allant à l’encontre du développement durable des territoires. Ce que fait aujourd’hui EDF au Havre n’est ni plus ni moins qu’accompagner le recul industriel du bassin havrais. C’est inacceptable.
 
Lors du Conseil Municipal du 11 mars dernier a été voté à l’unanimité un vœu, à notre initiative, sur cette question. Celui-ci indique que le Conseil Municipal estime que la centrale thermique du Havre doit être dotée rapidement de nouvelles tranches thermiques faisant appel à des procédés dites de « charbon propre », déjà en place dans d’autres sites français et européens, pour que cet équipement industriel joue son rôle dans le mix énergétique de notre pays.
 
C’est pourquoi, Monsieur le Ministre, je vous demande, comme l’ensemble des Havrais, toutes sensibilités politiques confondues, de bien vouloir intervenir dès maintenant auprès d’EDF pour que des solutions alternatives soient proposées à la fermeture précipitée de la seconde tranche. Par ailleurs, il m’apparaît indispensable que, sous l’autorité de votre Ministère, soit réunie à ce sujet une table ronde associant la direction d’EDF, les représentants des salariés et les élus havrais pour déboucher sur un projet de modernisation du site de production énergétique indispensable pour notre Département.
 
Dans l’attente de la communication des dispositions que vous ne manquerez pas de prendre sur cette question, je vous prie de recevoir, Monsieur le Ministre, l’expression de ma haute considération.

 

Nathalie Nail
Conseillère Municipale du Havre
Conseillère Générale

Il y a actuellement 0 réactions

Vous devez vous identifier ou créer un compte pour écrire des commentaires.